Syndicat employeur du lien social & familial

Accès réservé

Tous les champs sont requis.

Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Du Snaecso à Elisfa : 50 ans de syndicalisme employeur !

Du Snaecso à Elisfa : 50 ans de syndicalisme employeur !

le 25 novembre 2021

 

Il y a cinquante ans, le 23 octobre 1971, 35 associations, 6 fédérations et la Fédération des centres sociaux de France (Fcsf) se réunissent dans une Assemblée générale constitutive et créatrice du Snaecso, le Syndicat national des associations employeuses de personnel au service des centres sociaux.

 

La nécessité d’un syndicalisme employeur spécifique aux centres sociaux

La création du Snaecso résulte de la volonté de ces associations et fédérations d’établir des règles communes pour les employeurs et salariés des centres sociaux. Cette création apparait également comme une volonté de lier ces règles aux valeurs qui animent les centres sociaux et socioculturels, notamment celles de dignité humaine, de solidarité et de démocratie, valeurs réaffirmées en avril 2011 par Elisfa dans sa charte des employeuses et employeurs du lien social et familial lors de son assemblée générale. Elisfa y déclare

  • Favoriser le dialogue social ;
  • Rechercher justice et équité dans nos relations avec les auteurs et acteurs du projet ;
  • Mettre en place toutes les solutions envisageables permettant de favoriser la solidarité et le travail en équipe.

Des présidentes et présidents engagés au service du développement du syndicat employeur 

Emergeant des centres sociaux, le Snaecso est alors hébergé par la Fédération des centres sociaux de France (jusqu’en 1992), son premier Secrétaire général est Georges Dehove, président fondateur de l’association de centres sociaux de Valenciennes . C’est sous l’impulsion de ce Conseil d’administration originel que les premiers contacts sont pris avec la Cfdt, mais également avec d’autres syndicats employeurs.

Il sera suivi en 1974 par Gaston Meynard , président de la fédération des centres sociaux de la Loire, vice-président de la fédération nationale, mais également militant de la Cftc, de la jeunesse ouvrière chrétienne, de la Confédération nationale des associations familiales ouvrières et de l’Union nationale des associations familiales. C’est sous son mandat que l’Assemblée générale débat en 1975 sur le sujet « Qui est l’employeur du personnel ? Le directeur, le conseil d’administration, ou les organismes financeurs ?  ».

En 1977, François Tournodias est élu secrétaire général et est remplacé dès 1978 par Maurice Milpied militant Cftc puis Cfdt, au Parti socialiste unifié (Psu) puis au Parti socialiste, ainsi qu’a l’Office des Centres Sociaux de Nantes, par lequel il s’engage dans le Snaecso de 1978 à 1989, contribuant fortement au développement du syndicat employeur. Le syndicat employeur se renforce, déploie des outils au service des adhérents, signe de nombreux accords avec les organisations syndicales de salariés, développe sa communication envers ses adhérents, organise des réunions régionales, travaille sur la réduction du temps de travail, lance des enquêtes…jusqu’à aboutir en 1987 à l’extension de la convention collective nationale.

Francine Fauquembergue, francilienne, est élue présidente en 1990, également année de création de la Cpnef. L’assemblée générale est également la première a évoquer le souhait d’ouverture à d’autres structures, comme celles de l’Acepp. Le Snaecso développe également ses contacts avec d’autres syndicats employeurs, amenant en 1993 à la création de l’Usgeres (qui donnera l’Udes). La période 1990-1996 est celle d’une professionnalisation de notre branche professionnelle. Le colloque organisé en janvier 1996 par le Snaecso et la Fcsf s’intitule d’ailleurs « Qualifier les acteurs pour qualifier les projets  ».

En 1997, Michel Schwartz, lyonnais, est élu président. Les partenariats se multiplient et le Snaecso est impliqué dans les travaux sur les diplômes du ministère Jeunesse et Sports ou dans la définition de nouvelles modalités de calcul pour la prestation de service « animation globale » de la Cnaf (Caisse nationale des allocations familiales). En 1999, l’Association des collectifs enfants parents professionnels (Acepp) devient adhérente comme membre associé.

Hubert Dujardin, poitevin, devient président en 2001. L’ouverture à l’Acepp se prolonge, tout comme les échanges avec les pouvoirs publics, et la signature d’accords. Le Snaecso adhère à l’Usgeres (ex-Udes) en novembre 2001 et organise les conventions « L’emploi associatif, comment le valoriser demain ?  » en 2002, « La fonction employeur au service du projet associatif  » en 2004, « Ethique et fonction employeur  » en 2005, « La classification des emplois : des intentions aux pratiques  » en 2008. En 2007, la branche professionnelle s’élargit officiellement à la petite enfance.

Robert Briançon, de l’association des centres sociaux de Valenciennes, est élu président en 2009. La convention collective nationale devient « Convention Collective Nationale des acteurs du lien social et familial : centres sociaux et socioculturels, associations d’accueil de jeunes enfants, associations de développement social local  ». Le syndicat employeur s’engage dans la charte de la diversité , signe l’accord désignant Uniformation comme opérateur de la branche, s’engage dans une charte des employeurs du lien social et familial .

Joëlle Garello, du centre social La courte échelle, est élue présidente en 2013. Le syndicat renforce sa régionalisation en développant les postes de chargés de mission régionale et les réunions territoriales. L’Usgeres se transforme en l’Udes, afin de représenter les employeurs de l’économie sociale et solidaire auprès des pouvoirs publics nationaux. Le Snaecso développe sa représentation européenne en adhérent à Social employers afin de porter la voix de nos adhérents auprès des institutions de l’Union européenne. En 2019, Uniformation devient un opérateur de compétences et ses missions évoluent. Le Snaecso, lui, se transforme en Elisfa afin d’affirmer les différentes évolutions de ses adhérents, désormais constitués de centres sociaux et socioculturels, d’espaces de vie sociale, d’associations de développement social local ET d’établissements d’accueils de jeunes enfants. D’autres accords émergent, sur l’égalité professionnelle, la formation… La période de crise sanitaire que nous vivons depuis deux ans amène Elisfa à renforcer ses relations avec ses partenaires (Fcsf, Acepp, Udes, Social employers, Cnaf, Uniformation…) et à consolider l’accompagnement des adhérents. 2021 signe l’ouverture de deux nouveaux projets liés pour le syndicat employeur : la tournée des régions pour venir à votre rencontre et l’ouverture de négociations afin de définir une nouvelle classification.

Retrouvez la semaine prochaine un nouvel article sur l’histoire d’Elisfa. 

En l’honneur des 50 ans d’Elisfa, nous vous proposons de participer au quizz que nous lançons dès aujourd’hui sur notre réseau social LinkedIn. Une question/réponse par jour tout au long de la semaine pour vérifier vos connaissances sur votre syndicat employeur. Rendez-vous sur notre page LinkedIn  pour répondre aux questions simplement en cliquant sur l’émoji de votre choix.

Partager cette page

  • Haut de page

Vous souhaitez...

Agenda

  • Le 7 décembre 2021
    Tournée des régions - Occitanie

    9h30 à 12h30 - Réunion d’actualités juridique et sociale

    12h30 à 14h00 - Déjeuner convivial

    14h00 à 17h00 - Échanges sur les négociations et les orientations du syndicat

  • Le 10 décembre 2021
    Tournée des régions - Nouvelle-Aquitaine

      9h30 à 12h30 - Réunion d’actualités

    12h30 à 14h00 - Déjeuner convivial

    14h00 à 17h00 - Échanges sur les négociations et les orientations du syndicat

Tous les évènements

Suivez-nous :

Facebook Twitter Linkedin

Coordonnées

Elisfa - 18-22 avenue Eugène Thomas - 94276 Le Kremlin-Bicêtre Cedex - France
Téléphone : +33 (0)1 58 46 13 40 - Télécopie : +33 (0)1 58 46 13 41

eZ Publish - © Territo - Inovagora