Syndicat employeur du lien social & familial

Accès réservé

Tous les champs sont requis.

Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Étude Genre et bénévolat du CNCRESS : des inégalités femmes-hommes persistantes et des perspectives d’atténuation

Étude Genre et bénévolat du CNCRESS : des inégalités femmes-hommes persistantes et des perspectives d’atténuation

le 25 juin 2020

Le Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CNCRESS) a publié en juin 2020 une étude réalisée par l’observatoire de l’égalité femmes-hommes dans l’économie sociale et solidaire portant sur le genre et le bénévolat. 

Elle s’intitule « Femmes et hommes, un même engagement bénévole ? ». Le CNCRESS se questionne sur la place des femmes dans l’engagement bénévole et sur leur accès aux responsabilités associatives. Il s’appuie sur les données d’une enquête réalisée en 2017 par Lionnel Prouteau du Laboratoire d’économie et de management de Nantes Atlantiques (LEMNA).

Une population bénévole paritaire aux profils socio-démographiques similaires

L’enquête démontre un niveau d’engagement légèrement inférieur des femmes par rapport aux hommes, ainsi qu’un profil sociodémographique similaire aux personnes qui s’engagent. Ce profil est lié principalement à la socialisation familiale, au niveau de diplôme ou à la pratique d’une religion. Le CNCRESS met ainsi en avant le « rôle de la socialisation familiale et de la pratique religieuse » dans l’exercice d’un bénévolat qui semble se transmettre dans les cercles familiaux. Selon l’étude, l’engagement bénévole est ainsi renforcé du fait d’une pratique religieuse, en particulier pour les hommes, et dans des secteurs spécifiques : la défense de droits ainsi que le social-caritatif.

Un niveau d’études plus élevé chez les bénévoles que dans la population globale

Avec plus d’un tiers des bénévoles diplômés de l’enseignement supérieur, l’étude démontre la persistance du rôle du diplôme dans l’engagement bénévole. Ce rôle est nuancé selon les secteurs, celui des loisirs limite, par exemple, la surreprésentation des catégories socioprofessionnelles « cadres et professions libérales » et « professions intermédiaires » dans la probabilité de faire du bénévolat. L’étude démontre cependant de manière nouvelle que le genre influence cette surreprésentation, en démontrant que « l’effet diplôme » est bien plus important pour les hommes que pour les femmes.

Une majorité des domaines d’activité mixtes malgré un schéma classique de répartition genrée dans certains secteurs

Le CNCRESS remarque une mixité dans la plupart des domaines d’activité (au sens de l’Insee, c’est-à-dire au moins 40 % de l’un des deux sexes), et en particulier dans les domaines de la « culture, des loisirs, du social caritatif humanitaire et de la défense des droits, causes et intérêts ». Les secteurs du sport, de la santé et de l’éducation apparaissent, selon l’étude, comme plus genrés, dans le sens où les participations masculines et féminines y sont différentes. Ce fait démontre, selon le CNCRESS, que le bénévolat porte l’empreinte « des rôles sociaux et de la division sexuée traditionnelle des tâches ». Le sport comporte ainsi 68 % d’hommes, contre 60 % de femmes dans les secteurs sociaux et caritatifs. Le CNCRESS remarque que les effectifs masculins prédominent dans les groupements à caractère professionnel ou syndical ainsi que des les organisations politiques, avec une progression des femmes depuis l’enquête Insee Vie associative de 2002.

Des pratiques bénévoles légèrement différentes selon le genre

L’étude menée par le CNCRESS remarque un engagement plus distancié pour les femmes que pour les hommes. Les femmes bénévoles exercent plus leur bénévolat en qualité de non-adhérentes, pour un nombre d’heures plus faible ainsi qu’avec une plus faible ancienneté. Cette dernière donnée s’explique selon le CNCRESS par les secteurs investis par les femmes ainsi que par des interruptions plus fréquentes.

Un accès plus restreint aux responsabilités bénévoles pour les femmes

Alors que les femmes représentent la moitié des bénévoles, elles ne sont que quatre sur dix à exercer une présidence, démontrant ce que le CNCRESS qualifie de « plafond de verre bénévole ». En comparaison avec l’étude de 2002, cette différence d’accès semble cependant s’atténuer. Le CNCRESS soutient le développement de politiques proactives sur ce sujet.

En introduisant les facteurs de l’âge et de la catégorie socioprofessionnelle, l’étude démontre que ces facteurs demeurent importants dans l’accès à des responsabilités associatives. La moitié des responsables bénévoles ont plus de 52 ans et le CNCRESS parle de « sélectivité sociale » dans l’accès aux responsabilités.

L’engagement bénévole des femmes est, selon l’étude, impacté par les contraintes qui pèsent plus fortement sur elles (tâches domestiques et parentales). On remarque cependant que la propension à exercer des activités bénévoles pour les femmes augmente selon le nombre d’enfants. Cet engagement est également influencé par les effets de cooptation ou de réseautage dont elles semblent moins bénéficier. Sur ce point, l’enquête CRA-CSA démontre que l’appartenance à des « groupes informels » favorise l’accès à des responsabilités associatives.  

En conclusion, nous remarquons des mécanismes d’engagement légèrement différents entre les femmes et les hommes, dans l’étude menée par le CNCRESS. Celui-ci appelle à renforcer l’engagement des femmes en France ainsi que leur accès à des responsabilités afin de « contribuer au renouvellement et à l’enrichissement du tissu associatif. Ce renforcement permettrait, selon l’organisation, à la fois de renforcer la démocratie dans les structures, mais également leur efficacité. Vous pouvez consulter l’enquête dans sa totalité sur le site du CNCRESS. 

 

Partager cette page

  • Haut de page

Navigation dans Actualités

Vous souhaitez...

Agenda

Tous les évènements

Suivez-nous :

Facebook Twitter Linkedin

Coordonnées

Elisfa - 18-22 avenue Eugène Thomas - 94276 Le Kremlin-Bicêtre Cedex - France
Téléphone : +33 (0)1 58 46 13 40 - Télécopie : +33 (0)1 58 46 13 41

eZ Publish - © Territo - Inovagora